Fichiers d’avocats criminels : qu’est-ce qu’un crime de fraude dans les télécommunications ?

Les années 90 continuent d’être appelées l’âge des communications. De toutes nouvelles techniques de communication émergent apparemment du jour au lendemain et les programmes établis se sont rapidement élargis. Cela a été une excellente efficacité et même une bouée de sauvetage pour certains citoyens. De plus, cela a créé des occasions de duperie. Les entreprises de télécommunications sont de loin les entreprises les plus faibles au monde en matière de fraude. Avec une infrastructure extrêmement avancée et un environnement commercial définitivement si risqué, il peut être étonnamment possible pour les employés et les acheteurs avertis de trouver des techniques pour détourner les revenus ordinaires et “voler” des millions de dollars de produits et services.

What is IPTV and Its Benefits? - IMC Grupo

Qu’ils profitent d’informations fictives pour établir des rapports clients ou qu’ils mettent en œuvre des moyens très complexes pour voler des noms d’utilisateur et des mots de passe, les techno-criminels visent à la fois les habitants non coupables et les fournisseurs de télécommunications avec une variété de faux stratagèmes Test iptv gratuit . Pourtant, malgré la technologie sophistiquée utilisée par un certain nombre de coupables, les cabinets d’avocats peuvent lutter contre ces crimes en utilisant des méthodes traditionnelles. Le succès de la résolution des affaires liées à la fraude dans les télécommunications dépend souvent des relations avec les entreprises, combinées à une connaissance de l’aspect des crimes.

La fraude aux télécommunications est le cambriolage du service de télécommunication (téléphones, téléphones portables, ordinateurs, etc.) ou l’utilisation du service de télécommunication pour commettre d’autres formes de fraude. Les personnes comprennent les consommateurs, les entreprises et les agences de communication.

L’application d’adresses fictives est généralement en route vers le haut. Des études montrent que davantage de fraudes sont organisées sur des comptes réputés avec une cote de crédit décente, ce qui indique que des étrangers prennent des informations d’identification de bons clients et ouvrent des comptes trompeurs qu’ils abusent et abandonnent par conséquent. Une adresse insatisfaisante indicateur extrêmement important dans 90 % des cas fictifs.

Comme l’ont souligné les entreprises de sécurité des télécommunications, aucun secteur de l’industrie n’est protégé. Les auteurs, par le biais d’une fausse admission sur les réseaux, ne peuvent jamais payer pour un service sans fil, voler et revendre des minutes d’interurbain à des associés et des visiteurs, ou détourner un périphérique réseau pour transmettre des e-mails professionnels non sollicités ou des courriers pornographiques non sollicités à des utilisateurs finaux non suspects.

La fraude dans les télécommunications est probablement la principale cause de dommages aux revenus des fournisseurs et elle est également estimée à 200 milliards de dollars par an. Avec l’avènement de nouveaux services, notamment la 3G, la 4G, la VoIP, l’IPTV, les jeux, le contenu, et puisque la fraude dans les télécommunications devient de plus en plus sophistiquée, ce défi ne fera que s’aggraver. Pour éliminer cela, les entreprises auront besoin de systèmes avancés capables de détecter tous les types de fraude. Ne pas agir peut entraîner une perte de revenus considérable, aucun opérateur n’étant en mesure de se le permettre aujourd’hui.”

Le « bachotage » est la pratique consistant à inscrire des frais non autorisés ou peu fiables sur la facture de téléphone cellulaire d’un client. Les frais officiels pourraient également équivaloir à du bourrage, si la société de télécommunications a mal informé l’acheteur concernant le coût du service dans sa campagne de marketing. Le “slamming” est la pratique illégitime consistant à changer le service téléphonique local ou international d’un client sans son consentement. Les opérateurs de télécommunications se livrent régulièrement au slam en utilisant des pratiques frauduleuses et fausses pour obtenir la permission d’un consommateur par le biais de télémarketing sortant, d’enquêtes téléphoniques ou de formulaires de tirage au sort.